Suivez nous, jour après jour, au Brésil

 

Sur cette page, nous allons dans la mesure du possible, vous tenir au courant, jour après jour, de notre aventure au Brésil.


 

Mercredi 13.08.2008 et jeudi 14.08.2008
Ca y est, la grande aventure commence. Rendez-vous à 13h30 pour le départ devant quelques parents ou maris émus devant les caméras de Canal 9. Merci à notre Fan inconnu pour le message à la craie sur la route de la Step. Après 4 heures de bus, nous arrivons à l´aéroport de Zürich. Après un check-in bien organisé, merci Swiss, nous avons pris notre premier vol d´une durée d´environ 12 heures. Certaines personnes craintives de prendre l´avion ont mal supporté le vol. Changement d´avion pour le vol interne un peu sportif d´une durée de 2 heures (il devait y avoir un L bleu derrière l´avion que nous n´avons pas dû voir). Check-in laborieux, merci TAM, mais tout est bien arrivé. Nos 2 guides, Vanessa et Aline, nous attendaient depuis 12h00 mais nous sommes arrivés à 16h00. Agréable surprise en voyant notre car. Le grand luxe ! Espace, confort, chauffeur souriant. Après 270 km, nous arrivons enfin au logement. Grande surprise : un hôtel *** ! Deux gorilles sont en permanence avec nous pour notre protection ou pour nous surveiller.... on est pas certain ! Après avoir pris possession des chambres, nous sommes allés manger notre premier repas brésilien. Et ensuite retour à l´hôtel pour ouvrir nos caisses et une bonne nuit de sommeil bien méritée. Mauvaise surprise au débalage, le sousa à Daniel a pris la forme d´une trompette à coulisse, adieu les pistons !!!

Vendredi 15.08.2008
Départ à 8 heures pour le sound check et découverte de l´énorme chapiteau. Impressionnant ! 15 heures découverte du compresseur et premier maquillage, faut être patient... Merci Stéphane, grâce à ses talents de négociateur, il nous a dégoté un garage avec un énorme compresseur. Premier test lundi. Nous pensons que ça va nous lifter le visage.... Affaire à suivre....  En attendant le bus, petit concert improvisé devant l´hôtel. 17h15 Street parade, un cortège de 500 mètres en 1h30 sous le regard amusé des brésiliens. 19h15 Cérémonie d´ouverture : magnifique spectacle de groupes des 4 coins du monde. Tous les groupes ont traversé le chapiteau devant 4000 personnes et plus tard notre premier concert de 7 minutes... on a tout déchiré !!! Public conquis, 8000 bras en l´air. Sandy a cru qu´il était Robby Williams ! en plus beau bien sûr... 23h00 souper au Pantheon avec tous les groupes. Sandy et Mumu ont ouvert le bal et ont attiré tous les groupes sur la piste de danse. Nous n´avons plus osé danser après avoir les avoir vu... 0h30 retour à l´hôtel. Quelques personnes ont été tester la Caipirinha. C´était vrai, 3 c´est trop !!! Maintenant, on croit les gens.

Samedi 16.08.2008
8h00 Partie officielle à la Faculté de lettres de Passo Fundo pour Sandy et Daniel. Ils sont revenus enchantés et se réjouissent déjà de la prochaine... 9h50 Street Parade où le contact avec le public est établi, photos, autographes.... 14h38 local (19h38 pour vous) Daniel, Mathieu et Karin sont derrière l´écran pour ces premières news. Nous allons vous quitter pour aller aux maquillages...

P.S. Il pleut toujours pas ici...

A tout bientôt. Bisous à tous. On vous aime.


News : Deuxième partie

Samedi 16.08.2008 (suite)
Maintenant qu´Alice a annoncé la nouvelle à Yvan, nous pouvons vous dire que c´est la première blessée du Festival. Et oui, vendredi matin après la répétition sous le chapiteau, elle est tombée en sortant du car. Il faut dire qu´entre son genou et les trottoirs pas droit, c´est pas tout facile. Du coup, elle a eu droit à la télévision et aux photographes. Et cinq beaux docteurs tous dévoués à ses genoux. 17h00 Départ pour le premier concert dans un centre commercial, on a fait tourner les produits laitiers tellement la résonnance était forte. Gros délire final, Tupolev dans les rayons. 18h00 concert sous le chapiteau pour un concert avec un peu moins de monde mais 3 fois plus d´ambiance. Les gens se sont levés dans un tonnerre d´applaudissements. Frissons garantis !!!

Dimanche 17.08.2008
Grasse matinée... Ca fait du bien. 15h00 Concert sur la Place de la Littérature à 50 mètres de l´hôtel suivi d´un autre concert dans un supermarché. Grandiose, magnifique, exceptionnel, on se serait cru dans une cantine à 2h00 le matin. Ensuite, nous sommes allés à la MESSE... On aura bientôt tout fait avec cette guggen. Chaque pays présent a fait une courte prestation. Entrée dans l´église en procession. Merci à nos 3 solistes, Amélie, Alice et Raph, qui nous ont fait venir les larmes et la chair de poule... Et Stéphane nous a fait le même effet en disant un message de paix et d´amitìé de la part de la Suisse. Le Bon Dieu nous a remercié en nous envoyant un terrible orage... Ensuite soirée libre, les jeunes sont sortis manger dans un restaurant typique Brésilien et les 8 vieux sont allés manger normalement au Festival. Les guides ont cru qu´ils n´avaient pas les moyens de se payer à manger.... Les jeunes ont réussi à faire pleurer Jean (un de nos gorilles) en lui offrant le souper. Les 8 vieux se sont fait inviter par le responsable des transports du Festival à un apéro-barbecue sous la tente.

Lundi 18.08.2008
9h10 Départ à la casa da erva mate pour une visite culturelle. Ils nous ont montré diverses spécialités et coutumes du Brésil. Petit concert improvisé qui a suffit à enflammer les polonais. Ils nous ont montrés diverses danses originaires d´Amérique du Sud. Ils ont tenté de nous apprendre à attraper une vache au lasso. Sans résultat... On a aussi pu faire un petit tour à cheval. Et maintenant, fraichement maquillés nous allons aller jouer sous le chapiteau voir si le public du lundi est aussi réceptif que le week-end.

Ici, il n´y a pas de micro dans les cars, mais nous avons trouvé une solution : La Voix. Merci Pierrot pour ta puissance vocale.

C´est tout pour le moment !

A tout bientôt. On vous aime toujours. Bisous

News : Troisième partie

Lundi 18.08.2008 (suite)
Super concert dans la salle. Il y avait un peu moins de monde mais le gens commencent à bien nous connaitre et nous attendent... Ensuite souper à l´endroit habituel, le Caixeiral, suivi d´un petit concert pour les autres groupes. Ambiance phénoménale, après 3 morceaux, le directeur du Festival a pris le micro pour demander aux groupes d´arrêter de sauter car ils avaient peur que le sol s´écroule. Parait que le lustre à l´étage du dessous balançait au rythme de notre musique. Ca nous a fait nous sentir un petit moment de retour en Suisse dans la salle de gym de Vionnaz. Les groupes ont quand même été sage pendant un morceau et ensuite... c´est reparti. Plus tard, retour à l´hôtel. Plusieurs guides et un policier des autres groupes sont venus avec nous pour un sas dans le garage mis à disposition. Franches rigolades et chansons suisso-portugaises dont voici 2 petits extraits :

Chanson suisse (à la Stéphane) en phonétique pour nos amis portugais :

Cé Koka le koala                              C´est Koka le koala
Ki fé kuku a son papa                      Qui fait coucou à son papa
Ki cé ?                                                 Qui c´est ?
Cé koka                                               C´est koka

Et maintenant la chanson portugaise en phonétique pour nous :

So as kachoras                                  Sans
As poderosas                                     ortographe
As poposoudas                                  juste
Ou Bayley todo

Et bien vous le croirez si vous le voulez, mais il a bien fallu une demie heure par chanson.... Ils ont tous mis un petit mot dans la Brazibible. Ils savent écrire ce qu´ils ressentent et nous mettre la larme à l´oeil. En même temps, c´est facile, Passo Fundo est la capitale de la littérature.

Mardi 19.08.2008
Les 2 journées des enfants commencent. Le matin, première représentation sous le chapiteau. Enorme, grandiose, tous ces petits boutchous qui crient et sautent devant nous. Après Robby Williams, nous avons vécu le concert de Tokyo Hotel... L´après-midi, deuxième représentation, on voit que cette ville de 180´000 habitants est petite comme ils disent ici. Les enfants se sont passés le mot et c´est l´hystérie. Des cris à vous faire vibrer les oreilles, choper la chair de poule et ne plus sentir ses jambes en jouant. Une toute grande émotion.... De là, nous sommes partis dans une salle pour une "Conversation avec le public" en plusieurs langues. Un moment très instructif sur la culture de nos deux pays. Retour à l´hôtel pour une douche bien méritée et ensuite pour les vieux, départ pour un café offert chez Rosanna, la coordinatrice du Festival. Un café ? Un coktail dinatoire oui !!! Nous avons été accueilli comme des Papes. Nous avons eu droit à un dessert exceptionnel, la Torta Mineira, un vrai régal. Ensuite, nous sommes allés souper dans une Churrasco. Les gamins quant à eux sont partis manger dans une pizzeria où le système est le même. On ne commande pas une pizza mais ils vous amènent pleins de sortes différentes une après l´autre. C´est très spécial le mélange de salé-sucré mais parait que c´était très bon...

 

Mercredi 20.08.2008
Deuxième journée des enfants. Cette ville est vraiment petite, tout le monde nous attend et crie dès qu´ils nous voient. On sait pas pourquoi mais depuis hier, on passe toujours en dernier sur scène. Nous n´avons plus de mot pour vous décrire ce que nous ressentons durant ce premier concert devant 5´400 enfants et accompagnants. Petite nouveauté ce matin, nous n´avons plus le droit de sortir dans la foule tant que le chapiteau n´est pas vide. Parait qu´on crée des embouteillages à la sortie du chapiteau... Nous nous sommes tout de même avancé un peu pour signer des tonnes d´autographes. Nous avions amené quelques cartes postales non utilisées pour les enfants qui ont duré au moins 8 secondes et demie... Rosanna nous dit qu´elle n´a jamais vu ça en 20 ans de Festival. Ensuite dîner et retour sous le chapiteau pour le deuxième concert. Plusieurs télés locales nous attendaient au back-stage pour nous interviewer. Que dire de ce dernier concert, à part voir le visage des L´Os durant ces moments inouabliables. Ca devient difficile de rester concentré devant un tel public. Nous avons tous eu une petite larme à l´oeil devant les émotions qu´ils nous donnent. C´est de pire en pire, ou plutôt de mieux en mieux. Nous avons apporté le solde des cartes postales pour les distribuer. De la folie furieuse. Nous signons des autographes partout : sur les cartes, sur les bras, sur les habits, sur les sacs d´école et même sur une glacière. L´accès au car devient de plus en plus difficile et long en durée mais pas en bonheur. Les enfants nous reconnaissent même en civil dans les rues et aussi dans notre car et ils nous acclament. Dans un moment, vos correspondants vont aller boire un petit apéro bien mérité et ensuite toute la société ira souper avant de partir aux Chutes d´Iguaçu. En effet, pour calmer la ville, ils nous donnent un jour de congé et nous envoient à 10 heures de route d´ici. Nous serons donc de retour à Passo Fundo vendredi matin.

C´est tout pour le moment !

A tout bientôt. On vous aime toujours toujours. Bisous

News : Quatrième partie

Mercredi 20.08.2008 (suite) - Jeudi 21.08.2008 - Vendredi 22.08.2008
Après un bon souper, nous voilà parti pour les 10 heures de car qui se sont transformées en 12 heures (au début c´était 8 heures). Petit détour par l´hôtel car les gamins sont devenus trop sages. Ils n´ont pas osé prendre à boire dans le bus selon la loi brésilienne... Merci "Sandji" d´avoir oublié ton costume et aux fumeurs d´avoir fait diversion. Car *****, ça fait plaisir. La clim pour rafermir les vieux au devant du car et le chauffage pour ramollir les jeunes au fond du car. Conduite houleuse du chauffeur, le premier rang serre souvent les fesses... Réveil prématuré du chauffeur avec une puissante lumière et une musique particulière à topo. Arrêt petit déjeuner où nous avons goûté notre premier repas exécrable. Nous voilà arrivés à destinatiion et la visite du zoo d´Iguaçu commence. Riche en couleurs et en diversité.

Ensuite une Churrasco pour nous remettre en forme et départ aux chutes d´Iguaçu avec une petite halte pigeon dans un magasin de souvenirs avec des prix innabordables même pour les Suisses. Le spectacle commence, une grosse pisse-vache de 177 mètres de hauteur et 2,7 kilomètres de large. Des images inoubliables qui resteront gravées à tout jamais dans nos mémoires... Une petite douche improvisée (lessive pour certain) au milieu du parcours lorsque nous avons traversé la passerelle. Nous avons profité pour prendre quelques photos en costume qui ont été mouillés non pas par la sueur mais par la vapeur d´eau. Merci au guide pour ses traductions : avancez svp, plus vite svp, par ici svp et voici la Gorge du Diable. Ca fait cher le mot.... 

18h00, nous revoici dans le car pour le retour. Après 3 heures de route, arrêt souper. Oh quelle surprise, au même endroit que le petit déjeuner... C´est juste pas possible. Nous faisons comprendre au chauffeur que nous ne sommes pas des pigeons. Pause cigarette et départ pour un autre endroit. C´était pas le top mais tout de même mille fois mieux. 6h00, arrivée à l´hôtel où tout le monde est parti se coucher. Matinée libre, suite du programme à venir.

C´est tout pour le moment !

A tout bientôt. On vous aime toujours toujours toujours. Bisous

News : Cinquième et dernière partie

Vendredi 22.08.2008 (suite)
Après une matinée repos pour certains ou shopping pour d'autres, nous voilà repartis en costumes pour un concert dans un supermarché. Après 3 morceaux, la responsable prend le micro et nous demande d'arrêter de jouer car cela fait trop de bruit... Du coup, notre concert se transforme en séance photos, pyramides, autographes et vente de CD sous une mélodie connue dans les hauts-parleurs (notre CD, comme ça ils peuvent gérer le son)... Un grand-papa arrive même avec une carte de la Suisse pour qu'on lui montre où se situe Vionnaz. Ensuite, départ pour notre dernier cortège suivi d'un concert sous le chapiteau. Encore un grand moment partagé avec le public, quel plaisir de jouer face à tant de fans.

Samedi 23.08.2008
Réveil matinal pour les maquillages. Premier concert au CouleurB, notre transporteur durant tout le Festival. Nous recevons tous un cadeau de leur part, un petit porte-monnaie avec le logo CouleurB. Ensuite, nous partons pour notre dernier concert devant un supermarché. Affiches placardées sur leurs vitrines pour annoncer notre prestation à 11h. Départ pour le dîner et après-midi libre. Nouvelle séance de maquillage pour qu'ils soient nickel pour la Cérémonie de Clôture. Les patrons de l'hôtel nous offrent un présent à leur tour. Une serviette avec logo entourée d'un petit chocolat. C'est touchant, malgré la difficulté de dialogue à cause de la langue, une relation amicale s'est installée. 18h00 dernier départ  pour le chapiteau, nous ouvrons notre boutique mais après 5 minutes, nous n'avons plus de CD. Les gens sont déçus et se rabattent sur les porte-bouteilles, mais c'est pas la même chose. De la folie, dommage que nous n'ayons pas pu en prendre plus. Satanée limite de poids dans les avions.... 19h15 début de la cérémonie, comme d'habitude tous les groupes font un tour du chapiteau avant de monter sur scène. Petite nouveauté pour le final, un morceau en commun "Felicidade" joué pour le public. Malheureusement, même en musique la langue n'est pas la même... Nos partitions étaient en Sib et les autres en Do. Un tout grand moment musical mais l'émotion est tout de même présente. Notre tour arrive et nous entamons notre dernier concert la larme à l'oeil. Petite sortie  de scène spéciale en percu sur le rond central pour un dernier morceau face à tous les bénévoles qui sont montés sur scène à leur tour. A la sortie de la tente, nous nous installons dans le pré pour jouer une toute dernière fois devant le public. Nous partons pour le souper et les premiers adieux commencent, c'est très dur. Beaucoup de larmes et d'émotion. Ensuite départ à l'hôtel pour faire le malles pour notre retour et à nouveau une séance d'adieux avec nos policiers, guides et Rosana. Il est 3h30, les derniers vont dormir un moment et certains décident que ça ne vaut plus la peine.

Dimanche 24.08.2008
Réveil à 4h00. Rendez-vous à 4h30 dans le hall de l'hôtel pour charger le car et à 5h00 départ pour l'aéroport accompagné de nos 2 guides. Il fait froid dans le car et les mouches volent. Dernières larmes au moment de se quitter définitivement avec nos amis brésiliens. Nous entamons notre long retour en Suisse.

Lundi 25.08.2008
11h00 arrivée à Zurich. Notre car est déjà là, c'est super. Nous commençons à charger nos affaires en attendant l'enregistrement des dégâts causés sur le sousa à Daniel. Pauvre sousa, le voyage a été dur pour lui... 12h20 départ pour Vionnaz. Entre 2 sommeils, nous recevons des messages des L'Os restés en Suisse qui nous laissent penser qu'un petit comité d'accueil nous attend à la Step. Mais chut gardons le suspens.... 15h30, nous sortons de l'autoroute et mettons un message pour les prévenir, au cas où ils sont vraiment là... Nous voilà sur le pont et nous pensons reconnaître notre fan anonyme au milieu de la route devant la step qui s'agite avec drapeaux à la main et gilet fluorescent. Dernière ligne droite et notre Fan allume un feu d'artifice sur le bord de la route pour le passage du car. Grandiose, toutes ces personnes qui sont là pour nous accueillir, ça nous fait chaud au coeur. De grandes embrassades, tout le monde parle en même temps. Ils nous ont préparé une agape et nous nous retrouvons tous en cercle autour du buffet. Nous racontons notre aventure mais nous ne savons pas par où commencer tellement tout ce que nous avons vécu est fort. Les gens commencent gentiment à rentrer chez eux la tête pleine de souvenir et le coeur chargé de joie, de bonheur et de toutes sortes de choses dont nous ne trouvons pas les mots pour les décrire.

Voilà, la fin de notre voyage est arrivée. Il va falloir un moment pour ratterrir et le retour à la réalité va être dur. L'expérience vécue restera à tout jamais gravée dans nos mémoires et dans nos coeurs. 

Et comme dirait la voix : C´est tout pour cette sortie !

A tout bientôt. On vous aime toujours toujours toujours toujours. Bisous

 

Toute les informations concernant ce festival sur ce lien.