Voyage en Chine... comme si vous étiez !

Vous pouvez cliquer sur les photos pour qu'elles s'affichent en grand.

 

23 septembre 2014

 

Phrase du jour : Qui veut de l’eau ?!!!

 

Le petit déjeuner est avalé, les valises sont chargées et les instruments sont déjà évacués, nous sommes fin prêt à rentrer. On embarque même le guide!!!

 

 

Départ pour le plus grand aéroport du monde. Les valises sont enregistrées. Les caisses passent le contrôle mais il faudra en ouvrir quelques une pour qu’elles puissent être embarquées.

Les adieux aux guides sont arrivés. Nous les encerclons,comptons jusqu’à 3 et tous en même temps nous leur donnons chacun une bouteille d’eau en répétant qui veut de l’eau, qui veut de l’eau, qui veut de l’eau !!!! Comme ils l’ont fait pour nous pendant les prestations musicales. Ils font une de ces têtes, faut voir ! Ils se retrouvent avec 30 litres de flotte ! Un mélange de joie, d’éclats de rires et de tristesse envahis chacun d’entre nous. La sensation est dure à définir !

Nous leurs chantons une dernière fois :Quand on a des guides comme ça, on s’amuse, on s’amuse. Quand on a des guides comme ça on s’amuse et on s’en va… ha ha ... chéché (merci)… hahahahahahahahahahaha !

La fin du voyage se profile. Je tiens à remercier les accompagnants pour leur aide, le partage de leurs photos, leur patience, leur suivi dans nos jeux débiles et leur présence.

Je remercie également Bino pour son aide dans la mise en place des photos dans journal du voyage. Au total, environ 12’000 photos sont stockées !!!! Ca n’a pas toujours été évident de trouver le temps, le courage et la connexion mais nous avons réussis.

Bino

Merci aussi aux collaborateurs pour les écrits dans le bus, le train, l’avion, le jour et la nuit. Soit Deborah Chesaux et Jean-Christophe le Dacquois et Bino.

JCDeborah

Merci également à tous les membres pour leur folie, leur engagement et leur compréhension dans les moments plus compliqués.

Merci aussi à Mme Rochat Hilda et toute son équipe de professionnels. Merci également à toutes les personnes qui ont préparés ce magnifique voyage.

Hilda et Robin Bianchi "Bino"

 

Le concours des bus est également terminé. Il a bien animé le voyage et laisse bien des étoiles dans la tête.  Le score est de 68 pts pour l’équipe verte et 68 pts pour les oranges. APPLAUSE !!!

Arrivé à la gare, un comité d’accueil est présent. Merci à Polo, Roxanne, Léa, Terry et Saskia.

A Vionnaz également nous sommes attendus. Merci à toutes ces personnes d’être venu nous accueillir, nous sommes touchés.

Un dernier merci, à Saskia Simon, qui, depuis la Suisse, à gérer la mise en place des textes du voyage.

Prochain but, les 25 ans des L’Os Clodos les 23-24 et 25 janvier 2015. 3 jours de folie mis en place par la cinquantaine de débiles que nous sommes.

 

 

Ce fût un plaisir de vous faire vivre un peu de nos émotions pendant ce voyage, nous espérons que cela à été réciproque.

 

Mot de la fin………………MERCI………………………….. ADJEU !

 

Pitch 

 

note de la Webmaster : Et surtout un grand merci à Pitch pour avoir chaque jour publié ses textes rédigés avec une telle précision et un tel humour que c'était un véritable plaisir de lire quotidiennement les news. MERCI PITCH !!!


 

22 septembre 2014 

Phrase du jour: Thierry dit "Si t’arrives pas à employer tes baguettes… c’est qu’ils t’ont refilés celles pour gaucher!"

Pékin se réveille du haut de ses 50 mètres d’altitude. Le soleil et le ciel ne se sont pas encore montrés depuis notre arrivée. Brume et pollution en sont les raisons. D’ailleurs, les routes sont arrosées jour et nuit pour contrer le brassage de la poussière. Aujourd’hui nous commençons par faire des emplettes sur plusieurs sites. Autour de midi, nous jouons dans une université devant un stade des JO. La fanfare de l’école à  reçu, il y à quelques temps, les partitions du morceau « Mika », et le jouons avec eux. Ils ne sont que 3 ! Les 15 autres n’ont pas osés venir ! Dommage.

Pour bien s’immiscer dans la peau des élèves, nous prenons le repas avec eux. Le choix au buffet de l’université est pantagruélique, tout le monde trouve son bonheur.

Ensuite, nous avons également droit à la dégustation de la boisson nationale, le thé. Plusieurs arômes sont proposés et préparés très méticuleusement. Un régal!

Sur le retour, nous passons devant le célèbre stade « le nid », construit pour les derniers J.O.

Le dernier souper du séjour est réservé à la dégustation d’une des spécialités locales, le canard laqué. Le repas est succulent. La viande est en opulence comme on a rarement vu.

Une tourte arrive à la table (celle avec la crème), pour l’anniversaire de Juju. On prendra le temps de chanter un joyeux anniversaire en français, en dialecte, en chinois et tout le tsoin-tsoin à Juju.

On ne sait comment s’y prendre avec l’outillage du coin! Bref! On la pose au milieu et tout le monde tape dedans, baguettes à la main! T’as pas d’avance, mais c’est rigolo. Ca chante, ça délire, tous lâchent les chiens!

Des échanges se passent entre la société et les guides. Je n’ai pas les mots pour exprimer l’intensité du moment. Chacun se remercie à leur tour. Président, guides, organisatrice et faiseurs d’ambiance font tout pour que personne ne soit oublié. Les mots sont francs, touchants et chacun a bien mérité sa propre Standing Ovation.

  

Anecdotes :

- En Chine, pas de brosse à chiottes! Si t’as marqué la céramique, t’as pas mangé de la dynamite! Le café est un produit de luxe de 4 à 5.- la pièce.

- Le chiffre 4 est tabou et le 0 ne désigne pas le rez dans un bâtiment. Y sert… à rien!

- Bientôt un diaporama sortira… on l’appellera Emile et Images!!!

- Un Sandy à toujours une embouchure cachée dans son pied!

- Mot de la fin: Qui veut de l’eau ?* Qui veut de l’AÒeau?
*Phrase prononcée à peu près 385'912 fois par les guides de Pékin… non mais à l’eau c’t’équipe !

Des becs !!! et à deux mains pour la dernière !!!

B, D&D


21 septembre 2014

Phrase du jour : Arnaud propose des biscuits dans le car et dit : Qui veut des biscuits au chocolat qu’on pas le goût de chocolat ???

Driiiiiing Driiiiing, c’est l’heure. Une pélantsée de tartines, un bolon de café et départ pour la Grande Muraille de Chine. Un trajet de 150 km à parcourir pour atteindre un site moins visité par les touristes que certains plus proche de Beijing. La marche est entamée sur un sentier dans la forêt. On ne voit que dalle. Après 30 minutes, les yeux commencent à pétiller, les derniers escaliers dans l’obscurité sont franchis… on est dessus ! Le monument se voit à perte de vue d’un coté ou de l’autre.

  

On profite de marcher un bout. Les escaliers sont d’une régularité exemp… en fait non!!! Les marches font de 10 à 40cm. La Muraille mesure presque 9000 km. Sa largeur à une moyenne de 6 mètres. Elle à été édifiée par 700'000 hommes. Ceux qui se sont éteints pendant la construction ont été emmurés dans celle-ci. Il aura fallu à peu près 60'000'000 de m2 de cailloux, 180'000'000 de m2 de terre et 700'000'000 de journée de travail, le tout étalé sur 2000 ans. A voir une fois dans sa vie! C’est tout simplement mythique.

Nous donnons une prestation devant ces célèbres cailloux.

 

Nous ne pouvons décrirent les sensations ressenties à ce moment précis. Un concert privé et atypique pour les accompagnants, les guides et nous-mêmes. Jamais personne n’avait pût jouer sur la Muraille… Il faut toujours une première fois ! Lieu oblige, nous posons pour une photo souvenir.

On se dirige vers le dîner tout en visitant 2-3 échoppes. Une fois celui-ci avalé, nous prenons le chemin du retour.

Sur une aire d’autoroute, nous croisons un train routier transportant des jeeps. Ils ont réussis à mettre 12 véhicules. Le convoi fait 38 mètres de long !!!

Dans la ville de Pékin, il n’y a plus de vélo car l’air est irrespirable. Tout le monde roule électrique, chose qui sera obligatoire jusqu’au 4ème périphérique d’ici quelques mois.

A demain

D&D&B


20 septembre 2014

Phrase du jour, de la photographe Anne: Si vous tous me voyez, c'est que moi aussi je vous vois!!!

Sortie du train de nuit, les yeux en …….. d’hirondelles. Arrivée à Beijing ou Pékin, comme vous le sentez. Ici, des restrictions de circulation sont mises en place. 2 numéros par jour ne peuvent pas rouler. Par exemple, le lundi, les voitures avec un numéro finissant par 1 et 2 sont privé de sortie. Il faut dire qu’il y à 5'000'000 de voitures dans ce patelin et pour aider, ils ont pour code de la route: ça passe ou ça casse! La ville compte pas moins de 21'000'000 de personnes. Nous traversons l’artère de la ville, la Rue de la Paix… 25 km de long, 60 mètres de large sans compter les trottoirs.

Déplacement à l’hôtel pour le petit déjeuner suivi de la visite de la cité interdite. Le site fait 1 km de long et 700 mètres de large. Il à été construit en 14 ans. Le lieu est magnifique, ancestrale et plein d’histoire.

Le public est également très présent. Pour éviter de se perdre, chaque groupe à sa couleur, chapeau ou casquette. Nous sommes une fois de plus fouillés à l’entrée. On ne se sera jamais autant fait peloter !!! Mais regardez les prochaines deux images... et trouvez ce qui est étrange:-)

 

On se déplace pour le dîner. L’après-midi, promenade en ville et passage devant le nouvel opéra. Imaginez une demi-sphère légèrement ovoïde posée au sol. Il est fait de plaque inox, de titane et de verre. Une rivière artificielle l’encercle. 230’000m2 et son coût : 300’000’000 €.

La visite se poursuit. On passe devant la mausolée de Mao. Une fois de plus, c’est la démesure. Le bâtiment est immense, la dépouille de Mao repose dans un cercueil en cristal. Un copain (nom connu de la rédaction) aurait dit: Tcheu c't'équipe y construisent une monstre baraque juste pour un type!

La place Tienanmen clos cette balade. Elle fait… 44 hectares. Elle à été agrandie ces dernières décennies pour pouvoir accueillir 1 million de personnes.

Le car nous dépose ensuite au supermarché des perles et de la contrefaçon en tout genre. Le marchandage est de rigueur et amuse la galerie. On verra même un iphone 6. Entre nous soit dis, Apple ne l’a pas encore mis en vente !!!

Marc, notre guide, nous présente sa fille Maoma et sa femme Lili. Le souper de prévu est annulé. Marc se débrouille du tacotac et nous dégotte un autre resto.

Une surprise nous attend, un peu de nourriture occidentale dans le buffet. Nuggets, pizza, frites, salades accompagnent les spécialités chinoises. On ne dirait pas, mais quelques jours de privation nous font apprécier ces mets assez basique de chez nous.

Retour à l’hôtel et recharge des batteries pour demain. Il y en aura besoin pour trotter un bout sur la muraille!

Anecdotes

- A la fin d’un repas, nous avons remarqué un geste atypique: secouer la serviette en tissu du client, la replier et la remettre pour le suivant !

- La précision des horaires est drôle. On te dit dans le bus: arrivée dans 40 minutes mais la réalité peut être de 10 minutes où de 1h30. La faute à la circulation, en fait !

- Une tablée commande une bouteille de rouge pour le repas. 10 personne par table. La serveuse grimace mais l’amène quand même. Ils commandent la 2ème, elle sera refusée car nous devons jouer après ! LOL

- Nous sommes encolonnés dans le hall de la gare et attendons de pouvoir descendre sur le quai. Un lance: C’est à bâbord qu’on chante le plus fort… Les têtes chinoises se tournent, les appareils photos sont dehors… Si ont avaient été au zoo, ils nous auraient lancés des cacahuètes !!!

- 5 fruits et légumes par jour, CA, c’est fait et jusqu’à Noël !!!

Tcho bonne !

B&D&D


19 septembre 2014

Phrase du jour, celle du guide ! On va traverser la route, groupez-vous bien, comme ça, ça ne fera qu’une seule tâche si on se fait shooter !!!

Réveil à 6h30, déjeuner et départ à Shaolin, maison d’origine des moines orangés du même lieu. Visite du célèbre temple...

... et ensuite déplacement à l’école du kung-fu en passant par la case dîner, vite fait bien fait. Echange avec les apprentis combattants.

Ils nous font une démo de combat au sabre, bâton, épée, fouet et marteau. L’école comporte 5'000 élèves de 5 à 15 ans. Ils sont en cours 3 heures par jour. L’entraînement journalier leur prend 9 heures. La rigueur est rigide. Un élève salue un musicien pendant le concert sans avoir demandé la permission… il se prend une tape derrière la tête ! Durant le concert, nous essayons de faire bouger le public, en vain. Ils réagissent uniquement quand le prof lève la main ! Ahurissant !!!! L’école dure 11 mois par année. Le douzième mois, les élèves rentre chez eux pour la fête du printemps.

Ce lieu d'enseignement à été crée par le fils de Bruce Lee. La plus grande école comporte 15'000 combattants.

   

Nous replions bagages et nous nous dirigeons vers la gare de Zhengzhou. Le repas nous est préparé dans un hôtel. On aperçoit du whisky dans la salle à manger et tentons d’en obtenir. On a de la peine à se faire comprendre. Le guide vient et nous aide. La serveuse prend la topette et s’en va demander en cuisine. Elle revient et nous dit que ça n’est pas bon pour la santé et que c’est réservé aux chefs ! Le sketch !!! On apprendra par la suite que ces bouteilles servent de décoration. Elles sont entamées mais depuis des lustres !!!

A l’entrée de la gare, le contrôle des passeports se déroule assez lentement. 5 personnes contrôlent que chaque passeport correspond avec chaque billets. Nous sommes 65 personnes et eux n’ont pas d’avance. Leur organisation est……. particulière!

Pour passer le temps, Robin nous lance des cacahuètes. Pas facile de les rattraper avec la bouche quand t’es à 5 mètres. Même les grandes gueules ont de la peine !

Nous embarquons pour la nuit dans des wagons couchettes. Ils y a quelques autochtones avec nous. Arnaud anime la galerie avec de la musique typique. Pendant que Sonalp nous remplis les oreilles de sons helvétiques, il  leurs distribue des carrés d’Ovomaltine. Ils sont ravis.

  

Anecdote :

- Au diner, Alice mord dans son pain et découvre une dent ! Dégeulasse vous dites ! Meuuuh non !...... c’est la sienne !

- Les chinoises ne portent jamais de string ! C’est culotte pour tout le monde

- Les enfants portent des couches pour commencer. Dès qu’ils marchent ils leurs mettent un pantalon ouvert et peuvent faire leurs besoins en se mettant à croupi.

A deux mains les copains

D, B&D


18 septembre 2014

Phrase du jour: Y manquait rien pour qu’un des bus se transforme en jus d’orange !!!

Départ de Xi’an pour Luoyang en train express. La taille de la gare est difficilement explicable…Elle est plus grande que la halle des guerriers Terracotta et… ce n’est que le tiers de la construction finale, qui sera la plus grande gare chinoise. La vitesse de pointe de la bête est de 300 km/h.

Nous rencontrons notre nouvelle guide, Lyu. On papote deux-trois mots et lui demandons pourquoi elle ne nous dit pas comme l’autre guide: mes camarades !
Et là ! Elle nous explique que ce nom veut dire homosexuel !... sans paroles !!!

Visite des grottes de Longmen. Un site où sont creusé et sculpté dans la roche, des centaines de niches. A l’intérieur de celles-ci est également sculpté un bouddha. Ces enclaves sont de moult grandeurs, les plus petites font quelques choses comme 60x60x30 cm de profond. Pour la plus grande, le bouddha mesure 17 mètres de haut. Imaginez-vous deux secondes, le temps et les méthodes employées pour l’époque…c’est pharaonique !

Ensuite on a rencontré aussi 4 Bouddha très particuliers.

A la sortie, quelques l’Os se lance dans le marchandage de petites statuettes de Bouddha, score : 13 trophées pour Chf 3,50 !!!

On se déplace et allons visiter cette fois, la vieille ville le Luoyang. En route, une voiture coupe la route au bus orange, il dévie sèchement et fonce contre un pylône et… re-coup de volant pour éviter le poteau !!! Piouff ! On à eu très très chaud !

On arrive à destination. La vitrine touristique est dépassée et nous nous rendons compte de la pauvreté des chinois de la classe moyenne. Il y a des échoppes pleins la rue, les gens vendent tout et n’importe quoi. Tellement n’importe quoi que l’on rencontre même un chien teint en orange fluo

 

Après le souper, Léo trouve une petite échoppe et se lance dans l’achat de vin rouge. Tout se passe bien, jusqu’à son ouverture…..C’est du jus de raisin ! Eclats de rire !!!!

Déplacement à l’hôtel et prise des chambres. Certains profitent du massage chinois, d’autres vont faire le plein d’argent.

 D,D&B


17 septembre 2014

Arrivé à l’hôtel, avec des chiottes occidentales bien de chez nous. On va pouvoir livrer la marchandise en prenant le temps.

La nuit dans le train se termine gentiment. Il aura fallu se mettre du baume du tigre sous le nez pour arriver à faire ce qu’il faut sur les chiottes turc du train ! Nous avalons un petit déjeuner emporté. Une fois arrivé à Xi’an, visite du musée des guerriers en terre cuite du Terracotta. Le site est d’un gigantisme, faut voir. La première halle peut comporter 3 patinoires de chez nous

  

L’histoire en bref : en 200 avant J-C, un empereur se fait construire un temple pour ses funérailles. 7000 hommes creusent à 50 mètres ce dit tombeau pour la protection de ce dernier dans l’autre monde. Pour éviter de sacrifier des humains, qui était de coutume avant, il entreprit de sculpter environ 8000 guerriers de terre cuite. Son fils acheva l’ouvrage des guerriers l’année après la mort de son père. Du mercure fût déposé sur le tombeau pour éviter qu’il soit érodé par l’eau. Le tout fût recouvert de bois. Le site à été découvert en 1974. Depuis les archéologues essaient de dégager et reconstruire les guerriers.

Nous prenons le dîner et offrons une prestation sur la place de la Pagode de l’Oie Sauvage. Un défilé dans une rue commerçante très animée clos cet après- midi. La température à chuté de 10 degrés et l’humidité y est constante.


Nos nouvelles guides se prénomment hirondelle volante, nous l’appelleront rondelle!!! Normal.
L’autre se nomme Yea, on la surnommera Yeaaaaaah!

Les paysans locaux cultivent de la grenade. C'est un peu comme les abricots de saxon à une différence près. Les fruits sont emballés sur l’arbre, un à un pour les protéger des insectes et garder leur beauté… Tcheu c’boulot !

Des inondations étaient d’actualités dans la ville mais nous avons amenés le soleil avec nous. Tout était rétabli ce matin. Ouf

Sandy à une touche avec un serveur. Il se fait offrir une bière et prendre en photos. Il passe et repasse derrière notre Launaz. Il regarde chaque fois vers le bas mais pas pour mater ses chaussures !

D&D


16 septembre 2014

Phrase du jour : Si l’hôtel nous est facturé aux heures de sommeil, ils nous doivent des ronds !

C’est le jour du départ, les valises sont prêtes à être emportées par le bagagiste. Direction Suzhou. Aux grandes intersections, les routes peuvent se superposer jusqu’à 4 niveaux. De la pure folie !

Cette petite ville se compose de 3 millions d’habitants. Nous visitons Luzhi, un magnifique village historique datant de la dynastie Tang. Nous flânons dans les rues commerçantes pour nous passer le temps.

Nous visitons également le musée de Suzhou ainsi que le jardin des maîtres du filet. Le guide Julyang commence à se lâcher. Il nous dit : Si votre belle-mère tombe à l’eau c’est un accident et si quelqu’un la sauve, c’est une catastrophe !!! Tollé général !

Le « concours des bus » reprend de plus belle. L’équipe verte se déchaine. Nous les doublons une première fois… tout le monde dort. Une deuxième fois… un explosif harlem shake… une troisième fois ils sont tous masqués, lunettes noires. Pour clôturer, au souper, tous les verts sont debout un quartier d’orange à la main. Ils entament un refrain : Qui à bouffer l’orange, c’est le car vert ! Ils sont très forts, le score est très serré.

Pour notre défense, à un dépassement du car vert nous portons tous des masques en papier…la seconde fois nous avons fait croire à leur guide que dire « Vous êtes tous des tablars » est une coutume très prisée en Suisse où une fois prononcée, les gens se mettent à chanter ! Ce fût chose faite................................... et le retour de Ming n’a pas traîné !!! PAN!

La visite de l’usine mère de la confection de la soie occupe notre après-midi. Les explications sont captivantes et intéressantes. C’est un travail hyper minutieux réalisé principalement par des femmes.

Le souper conclu cette après-midi. C’est la fin de course pour deux de nos guides, nous leurs faisons une ovation….et leurs chantons : quand on a des guides comme ça, on s’amuse, on s’amuse, quand on a des guides comme ça, on s’amuse et on s’en va, baoum (chiéchié, hao*) hahahahahahahahahah

On se déplace à la gare pour prendre le train de nuit. La bâtisse est aussi démesurée que l’aéroport. Nous sommes six par cabines, certains la partage avec des gens du coin, mais pas longtemps ! Le guide arrive et leur explique que nous sommes suisse, aimons la fête et que la position horizontale n’est pas nôtre favorite. La mise en place est un peu sport…mais ça va aller ! 14 heures de train et la destination sera atteinte.


Bonne nuit les petits

D


15 septembre 2014

Mettez les mains sur la tête et dites: Maman Maman!

Bon ben go, départ pour le Fuxing, dans Shanghai. Dans Shanghai forcément vu que la ville pèse 23 millions d'habitants sur une surface comme le Valais. Y sont serrés tu dis c't'équipe !

Faut voir ici en bas la foret en bois d’arbres au milieu de la jungle de béton. Emmme ! Trop beau. Nous entrons dans le parc, l’atmosphère y est calme et paisible. Des haut-parleurs diffusent de doux bruits de criquets. Quelques aïeuls tapent au carton au pied d’un arbre. L’âge moyen est respectable et nous le leur rendons en chantant quelques menus refrains bien de chez nous. Marc nous propose alors de tester la gymnastique matinale préférée des gens du coin. Il pose la question…. Et heureusement, il en restait un ou deux pour immortaliser le moment ! Fermez les yeux et imaginez un troupeau de L’Os en train de faire sa gym du matin ! Les gestes sont très lents et posés. Un moment bien typique à eux dont ont à profités. Nous avons même eu droit à un petit cours de calligraphie à l’eau, au sol, par une vieille dame. Un moment magique.

On reprend le car. Comprend toujours pas, mais le chauffeur ne prend plus la peine de remplir le frigo avec de l’eau ;-). Nous visitons également un quartier d’art contemporain. La visite se passe dans de petites ruelles, des artisans vendent leur commerce sur l’étal. L’instant est culturel et…rigolo ! Z’auriez du voir ce type ! Une dalle de marbre au sol, une scie circulaire équipée pour le bois…dans sa main. Ses lunettes de protection sont probablement restées sur sa table de nuit et le masque à poussière plié en 4 dans sa poche. Il attaque la pièce et est très décidé à la mettre en deux. Ca ouinne, ca grince, ca fume… et tout ça, avec le cordon qui passait dessous ! J’ai préféré partir avant que…les plombs sautent !

Nous prenons le dîner dans un hôtel non loin du parc. Des légumes, du riz, de l’aigre-doux, des œufs et du thé compose le menu. Nous en profitons pour découvrir les saveurs du raisin fermenté du coin…Illisible mais pas déçu.

Retour au car, prise des costumes et des instruments. Déplacement jusqu’au début de  la dite : Avenue des Champs Elysées de Shanghai. Mon pauvre ami, on est entourés de policiers comme si la reine d’Angleterre allait débarquer ! On est presque gêné mais amusé.

Le cortège démarre dans cette immense rue entourée de gratte-ciels. Les gens sont présents en masse avec leur téléphone en l’air. Nous avançons tranquillou dans cette fourmilière.

J-P.F (nom connu de la rédaction) trouve l’endroit idéale pour filmer la parade. Il est sur le capot d’une voiture de police électrique ! A rire j’vous dis ! Nous sommes libérés et profitons de quelques emplettes et photos. 5 de la relève de chez nous se pose tranquillement sur un banc avec leurs costumes et chapeaux pour s’y laisser vivre. Va ti pa qu’ils se retrouvent encerclés par une bande de photographes. Ils étaient…ils étaient…nombreux !!!

Admettons ! Une personne se blesse. Les pansements et autres désinfectants ne sont pas monnaie courante. Direction la pharmacie, prise du matériel nécessaire. Nous sortons et profitons de renouveler le pansement du blessé. Désinfectant, compresse de gaz et bande s’enchainent sur la plaie…mais…pas de ciseau…pas de couteau..les  dents, on ose pas...

Hé les copains, j’ai un briquet ! Trop cool, tu nous sauve. On tranche la bande…………………… ben ça faut pas faire parce que t’allumes le copain !

Plus de peur et de fou-rire que de mal, tout est bien qui fini bien !

Retour sur les berges du Bund pour une photo officielle et le repas du soir. A ce moment, débarque Kévin mais nous on l’appelle Guignol ! Ne pouvant partir le même jour que nous, ce solide gaillard à fait le chemin seul de chez lui jusqu à Shanghai ! Chapeau mon gars !

 

 

Nous arrivons sur place pour le repas du soir. Un couple de mariés construit son album de photos en posant devant les buildings. Ben……. Y vont rajouter dans leur album la photo prise avec un troupeau de L’Os !

Retour sur l’hôtel, paquetage des instruments et grosses valises et Pan !….Repos.

L’accumulation de points-sommeil est importante car demain la nuit se passera dans le train.

1500 bornes nous attendent. D’ailleurs nous vous disons à mercredi. Le wifi du réseau ferroviaire du coin étant momentanément coupé pour cause de coupure de réseau ! (Facile celle-là)

Bisous bisous

B&D



14 septembre 2014

Diane debout ! 

7h30 déjeuner et départ au centre ville pour la visite du musée de Shanghai pour les uns et promenade dans une rue commerçante pour les autres. Un magasin pas très courant chez nous attire notre attention. Le M&Ms World ! Une boutique sur 2 étages dédiée à cette friandise très connue. C’est à ne pas en croire ses yeux. Tout tout tout est siglé M&Ms. T-shirt, pull, linge etc. Les peanuts sont rangés par couleur et le choix est impressionnant.

La visite du quartier français tombe pile poil pour l’apéro. Aurélie commande un cocktail et ses yeux sortent de la tête quand elle voit arriver le serveur. Ce n’est pas un verre mais plutôt un aquarium !!! En repartant, Max et Hélène ont dû se changer de force car un musicien n’étant pas au mieux de sa forme (probablement suite à l’ingurgitation de mets douteux…ou pas) régurgite la totalité de son estomac sur ses voisins !!!

En traversant un quartier moins touristique, nous découvrons la façon de rénover les bâtisses.

Les échafaudages sont en bambous et on se demande s’ils ne tiennent pas par chance ! Nous restons étonnés devant la multitude de petits bouis-bouis et de boutiques en tout genre : A Shanghai, tout se vend et tout s’achète. Cette ville ne dort jamais, même les pelleteuses tournent à 2h du matin…

Après un bon dîner, alors que nous entamions notre promenade digestive, nous sommes gentiment invités par des hôtesses sur le stand d’une boisson des îles pour une petite dégustation. Après s’être fait délivré un passeport pour ce voyage initiatique… L’hôtesse nous explique qu’à la fin de chaque tour nous recevons un cadeau. Sur ce, Thierry s’exclame : « On a du mourir cette nuit, on est au paradis, on doit boire des verres gratuits pour avoir des cadeaux ».

Rassemblement au parking chauffé avant le cortège. Départ du défilé pour les 4 premiers groupes du classement dans les rues. Elles sont bondées et le public enthousiaste. Nous comprenons maintenant la signification de cordon de sécurité… 12 policiers nous escortent tout le long en maintenant à distance le public à l’aide d’une corde. Petit concert prêt d’une fontaine, Insomnia fait son effet, les Chinois sont à terre !

A la fin du cortège, nous sommes déviés dans un parking sous-terrain, la percu fait trembler les murs !!! Les souffleurs n’ont pas de peine à suivre et lancent Marguerite… Comme d’hab, interminable…

Maintenant, dîner dans un palace, toujours dans la tradition culinaire locale… mais une fondue ne nous ferait pas mal…

Retours dans nos deux bus, s’engage alors un petit concours de faciès lorsqu’un bus dépasse l’autre… chacun de vous peut en imaginer aisément la teneur.

 

Au final, égalité parfaite dans la débilité.


13 septembre 2014

Un sourire rendu au centuple!

C'est la phrase qui résume la journée.

Au matin, une visite de la vieille ville de Shanghai. Des bâtiments d'époque, des dallages à rendre jaloux des entrepises de maçonnerie, des arbres centenaires et un marché aux puces où chacun trouve son petit bonheur. Le dîner est pris dans un lycée communiste d'époque. L'endroit est rural et n'a pas évolué depuis plusieurs années. Retour sur l'hôtel et place au maquillage. Nous prenons ensuite le car et nous nous déplaçons sur le début du cortège. La rigueur chinoise est bien là. Des policiers sont mis en plaçe tous les 5 mètres.

L'armée est aussi très présente. Les carrefours sont surprotégés par des soldats postés chaque mètres!!! oui, tout les mètres!!!

Le cortège démarre, c'est carrément la folie!  Le public s'étend sur 2,2 km et par 4 mètres de large par trottoir, 500'000 chinois sont de sortie! En défilant, 1 seul regard ou sourire déclenche l'hystérie. Ils nous tendent les bras pour essayer de nous toucher. Leur affection nous prend aux tripes. Le cortège est assez long mais le retour du public efface toutes douleurs. C'est magique! Les L'Os se prennent au jeu et s'amusent avec le public. WAOUUUUUUW!  Les sensations sont indescriptibles!

Le cortège se termine aussi franc qu'il à commencé, nous sommes épuisés mais avec le coeur ensoleillé. Nous rejoignons un des quarante bus occtroyés pour l'occasion.

Nous soufflons un coup et pour distraire le public encore présent,une pyramide humaine s'impose. Nous nous déplaçons au souper où nous prenons le premier repas typique accompagné d'une bonne bouteille de rouge, qui à donné du fil à retordre à la serveuse. Après avoir cassé les deux tirs-bouchons bien de chez eux, elle a dû finir par l'ouvrir au tournevis. Nous avons bien mangé malgré quelque perles de sueur sur le front à cause des piments. Nous avons même eu le droit à un superbe gateau pour fêter l'anniversaire d'une de nos accompagnantes, Mireille.

Léo baptise notre guide Yang, sans le vouloir, de son vrai nom francophone, Julien. Ce qui lui vaut le surnom de Julyang!

Après cette journée riche en émotions et humainement incroyable, toute l'équipe rentre décompresser à l'hôtel...ou ailleurs...

JC, D&D



12 septembre 2014

Hé bé! il en aura fallu, juste pour être connecté! Du chinois je vous dis!!!!

Arrivé à destination après 12h de vol, les jambes sont en coton mouillé. L'aéroport de Pékin est tellement grand qu'il à fallu prendre un train pour se rendre de l'autre coté de celui-ci. C'est immense! Il y a même des taxis éléctriques dans le hall pour transporter les passagers. Un genre de pousse-pousse moderne! Il fait assez chaud, de 25 à 28 degrés et le taux d'humidité est élevé. On s'acclimate gentiement. Mais d'un coup le programme est chamboulé. L'avion Pékin-Shanghai à une heure de retard et les instruments sont...en vadrouille dieu sait où? Tout est minuté, mais là, va falloir faire des sacrifices. On déballe les bagages en quatrième vitesse, on enfile le costume(sympa par cette chaleur!) on saute dans le car tout en avalant un délicieux sandwich et départ pour la répète. But: un premier passage devant le jury puis un second tour où l'on fait la totale avec les chars du festival folklorique international.

Heureusement, entre ces deux tours de piste, nos guides Marc, Yang et Ming nous soignent comme des princes. À ne pas oublier aussi notre grande Hilda, organisatrice du tour chinois.

L'attente est longue, on en profite pour jouer 2-3 morceaux. Le divertissement est très apprécié et les autres groupes enchainent à leur tour. Américains, canadiens, polonais, chiliens et même un autre groupe suisse, le Suisse Power Brass de Buochs! C'est carnaval je vous dis!

La répète débute à 20 heures et se termine à 2h00! On est  claqués! 

Malgré avoir dévalisé les boissons du boui-boui du coin, la faim se fait sentir. Il faut préciser qu'il est mal vu en Chine, de consommer de l'alcool sur la voie publique! D'ailleurs, le type du magasin n'a pas dû tout comprendre ce qu'il lui arrivait!!!

Deux personnes sont "privilégiées" et assistent au débriefing du cortège! Hervé et David ne rentreront qu'à 4h00. Bon ça va, on se lève à 6h30!

Adjeu

D&D


11 septembre 2014

       

   Le regroupement... Check !

   L'embarquement... Check !

   Le pipi de la peur... Check !

   Tout le monde à bord.... Check !


11 septembre 2014

Le jour-J est arrivé! Au programme aujourd'hui, balade en car sur les rives du lac Léman, enregistrement des bagages et décollage depuis Genève en début de soirée, dedjeu dedjeu!!! Evidemment que prendre l'avion à cette date fera toujours revenir en mémoire les événements américains de 2001 mais n'y pensons pas. Il reste le moyen de transport le plus sûr. Les risques sont nettement plus important lors de notre dizaine de virées hivernale en bus. Sur ces mots, je passe en mode avion et vous dis à demain pour le premier réçit en terre chinoise.


9 septembre 2014

Nous sommes à 2 jours du départ. Les instruments sont  démontés, paquetés, numérotés, inventoriés, photographiés, pesés et rangés pico belo par les L'Os Bagagistes. De la précision suisse, je vous dis!

Pour vous mettre l'eau à la bouche, le périple passera par Shanghai, Pékin, Luoyang, Xi'an, Shaolin et de multiples autres endroits que nous vous ferons découvrir dans ces pages.

A bientôt pour la suite...


Le voyage en Chine des L'Os Clodos

Les L'Os Clodos se préparent au départ !!! Yaouhhh  !!! Suivez nos chinoiseries sur cette page tout au long de notre voyage.

 valises prête au départ